Son parfum

89789

𝔔𝔩

Quelques gouttes d’Eau de Rochas, en perles rondes :
C’est joie et bonheur en flacon, qu’avec grands soins
Elle nébulise – tout en clartés profondes
Et massives beautés – sur ses bouclettes blondes ;
Cent mille roses les parfumeraient bien moins !
Son parfum parle d’amour, semble-t-il, l’attise
Puis l’allonge encore et l’accroît tant et si bien
Qu’à la fin lente du jour : tout se poétise,
Remémore un frisson, un baiser aérien
Et nos lèvres s’y sentent en apothéoses ;
Dieu, quelle bombance charnelle ! Ô liqueur !
Tant l’air se respire et se boit entre autres choses
Pas même les fragrances d’un million de roses
Ne griseraient ainsi le corps, l’âme et le cœur.

𝔔𝔩

© Yannig WaTeL 03 août 2014

𝔔𝔩

7 réflexions sur “Son parfum

  1. Yannig, tu traduis magnifiquement une certitude:le parfum sublime la femme, nous l’offre avant même de l’avoir effleurée, nous la perpétue en ses moments d’absence et d’immatérialité..Elles savent parfaitement jouer de l’obsession qu’il provoque.Si je devais créer un parfum je l’appellerai « Stratagème ».
    Baudelaire le splendide s’est penché sur la question:
    « Comme d’autres esprits voguent sur la musique, le mien,
    Ô mon amour ! nage sur ton parfum ».
    (La chevelure, les Fleurs du Mal)
    La chanson jazzy de Fredrika Stahl colle à la perfection à ton petit bijou.
    Je te souhaite un beau mois d’août plein de détente et de créativité.
    Je pars demain dans ma maison de Corrèze.
    Amitiés en poésie.
    Renaud

    • Cher Renaud, ton raffinement et ton goût immodéré pour tout ce qui est beau, bon et bienfaisant ne m’étonnent plus depuis longtemps ! Tu sais parfaitement ô combien le parfum, comme un trésor d’amour, recèle de messages mystérieux. Je te souhaite un agréable séjour dans ta maison de Corrèze, au milieu des fleurs et que ta belle âme en soit remplie des parfums.
      Mon plus amical salut

  2. C’est en gouttes de mots que tu déposes le plus délicieux des parfums dont celui-ci que je nommerais « 5-4-3-2-et 1 Poésie ».
    Essence d’éther, vapeur de rêves, ton éden poétique est plus vaste que l’horizon et c’est un plaisir que de s’imprégner de l’arôme de tes rimes.
    Contenant et contenu sont du plus bel effet pour ces gouttes d’amour précieuses que tu vaporises sur tes pages.
    Merci Yannig,
    Avec mon amitié.
    Hélène

    • Hélène, comme toujours tu sais trouver les mots justes ! Merci pour l’accueil enthousiaste fait à ce « fond de tiroir »… Tu sais de quoi je parle ! Tes mots me réjouissent le cœur.
      Amicales bibises

  3. Heureuse de vous lire à nouveau. J’aime les parfums de chez Rochas et de votre texte surgissent les secrets qui qui se cachent derrière les fragances.. Des odeurs sensuelles pour nous faire rêver.

    • Bonjour Sedna,
      Réponse tardive : pour la raison que tu sais…
      En fait, j’ai longuement hésité avant de publier ce poème, que je trouve assez faible dans l’ensemble, mais le sujet abordé me tenait à cœur.
      Merci encore, à bientôt

Une impression, une pensée :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s