Mon rêve éveillé

9875102

𝔔-

[ à Renaud M… Avec ma plus cordiale sympathie ]

𝔔-

Je rencontre, à la même heure chaque jour :
Un sémillant visage, blond comme la lune,
À qui le vent sur l’incommensurable dune
Prête son souffle, ses fredons d’amour
C’est un visage fin sur un corps de déesse
Qui, pour donner au ciel un éclat sans pareil,
Mêle ses teintes douces aux ors du Soleil ;
Ô langueur exquise, ô provocante jeunesse !
En robe blanche, dès le matin commencé,
Harmonieux ensemble fait de chair féminine :
Elle sourit, prend des couleurs et s’illumine,
Se confie à la mer, seule, sans fiancé
Ô dans son calme sourire, il passe des choses
Si nobles, qu’il me monte pérennement
À l’âme, n’empruntant d’autre ornement
Que cascades de perles et diamants roses !
C’est pourquoi, rêveur éveillé, dans les embruns
Sitôt cherchant au hasard ses pas sur le sable :
De jour en jour davantage indéfinissable,
Un frisson léger affleure mes cheveux bruns
Puis m’apparaît, à la fin, la vision brève
Qui parachève l’attente, l’espoir fiévreux
Et mes égards naïfs d’éternel amoureux
Venu sur la plage y poursuivre son rêve
Je me préfigure, alors, qu’elle vient s’asseoir
Tout contre moi et : pris d’un trouble bizarre,
Mon cœur bat son plein, l’œil brille et se chamarre
Comme quand on aime, sans l’encore savoir.

𝔔-

© Yannig WaTeL – 21 septembre 2014

𝔔-

6 réflexions sur “Mon rêve éveillé

  1. « Puis m’apparaît, à la fin, la vision brève
    Qui parachève l’attente, l’espoir fiévreux
    Et mes égards naïfs d’éternel amoureux
    Venu sur la plage y poursuivre son rêve »

    J’aurais aimé citer un quatrain préféré de ton poème mais tous sourient à mes yeux

    « Comme quand on aime, sans l’encore savoir. »
    Ce dernier vers je l’adore ! Il résonne comme les battements de ton coeur amoureux.

    D’autres ont retenue mon attention tel celui-ci :

    « Harmonieux ensemble fait de chair féminine : »
    Une vision magnifique et inédite du corps de la femme ! Bravo!

    Impossible de les citer tous, mon commentaire serait trop long…
    J’admire le soin apporté à la versification : dodécasyllabes, rimes riches, alternance respectée…
    Ton poème ne s’essouffle à aucun moment et les trois derniers quatrains sont « apothéosiquement » remarquables.
    (
    licence Ln)

    Frissonnant, sensuel, ce texte est l’une de tes plus belles publications, qui n’est pas sans me rappeler Verlaine : Mon rêve familier »

    Merci Yannig, je suis fière de pénétrer dans ton éden poétique où même les embruns ne sauraient estomper l’éclat lumineux de tes mots mais aussi de ton romantisme.

    Bises d’amitié,
    Hélène

    • Mais non, Hélène, ton commentaire n’est pas trop long ! Tu sais que j’ai toujours eu préférence pour les argumentaires développés, étayés et objectifs plutôt qu’à la superposition de superlatifs tous plus super les uns que les autres !
      Donc, tu as pu remarquer que l’inspiration m’était revenue avec un petit passage à vide… J’ai longuement hésité dans ma vie entre : rêver ou espérer…. Finalement, je vais opter pour le rêve !
      Merci pour la finesse du coup d’œil, merci de m’accompagner encore dans ma démarche de progrès.
      Amicales bibises

  2. Tu nous as fait attendre mais quel sublime retour. Je pense que ce clin d’oeil va plaire à Renaud. Un travail dans la perfection..Me sens toute petite à côté de ton travail !

    • Lise, un grand MERCI ne suffirait pas pour te dire à quel point je suis ému et fier de constater tout le bien que tu penses de mon travail. Mais, il va falloir maintenant que je confirme !
      Entre nous : si tu te sens toute petite, dis-toi que tu as… Un grand Cœur, c’est l’essentiel.
      Amicales pensées

  3. Cher Yannig
    Tout d’abord un merci très sincère pour m’avoir dédicacé ce poème.
    Je suis non seulement très sensible à cette marque de sympathie mais encore heureux comme tout que ce cadeau
    porte sur un texte que, il faut bien l’avouer, j’aurais aimé écrire.
    Je suis surtout heureux pour toi et tes lecteurs que tu aies retrouvé l’inspiration et de quelle manière…..
    Comme je te l’avais précisé je n’ai pas douté un instant de ton talent et du besoin de l’exprimer.
    Comme la Nature nous sommes cycliques.C’est l’hiver qui prépare le printemps et ce sont les semailles qui annoncent
    les moissons.C’est pendant ses périodes de sommeil qu’un volcan prépare ses futurs jaillissements.
    Sinon comment ne pas être charmé par ce rendez-vous quotidien avec ce visage pastel qui, au fur et à mesure de
    l’écoulement du jour, prend de la couleur, de l’importance et de la réalité.
    J’aime bien cette citation de Paul Eluard « il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous »
    Ce qu’il y a de magique dans ton poème c’est ce rendez vous d’Amour que tu t’offres à toi même et que tu offres aux autres
    avec des mots de rêve légers, purs et aériens mais qui fleurissent en jolie réalité lorsque ta belle vient s’asseoir contre toi.
    Ton poème pourrait avantageusement être un sujet de baccalauréat dont l’intitulé serait, par exemple:
     » A la lumière de ce texte pouvez vous préciser s’il est préférable de rêver sa vie ou de vivre ses rêves ? »
    Je reviendrai pour lire et commenter tes autres créations mais ma belle mère m’attend à déjeuner -:)
    Je constate, quoiqu’il en soit, que tu as redémarré sur les chapeaux de roue….
    En toute sympathie, Cher Yannig.
    Renaud

    • Renaud, quand je te disais que ton « Portrait de femme » m’avait subjugué, m’avait redonné par la même occasion le goût d’écrire ! 😉
      La dédicace s’est imposée naturellement, donc.
      Le moins qu’on puisse dire, c’est que tu ressens les choses, tu connais l’art de cerner les personnages et démêler le fil des émotions et je pense que, autant que moi tu as compris que le rêve et la poésie s’entretiennent et se nourrissent mutuellement.
      Avec mon plus amical salut, mes remerciements les plus sincères.

Une impression, une pensée :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s