L’éternité dans un baiser

157651↜↝
C‘était au premier jour d’une idylle naissante ;
Une œillade lancée, par le plus pur hasard
Vers la fixité bleue ardoisée d’un regard,
Couronnait mon front de son onde caressante
Fut-ce un présage heureux ? Le charme, s’exerçant,
Tisonnait ardemment une douce étincelle ;
Le Destin l’a voulu, dans son art il excelle !
Ce fut le premier soir d’un amour commençant
Des limbes insondés m’entrouvraient leurs mystères :
Nudités de cœur, d’âme et de chair, ô plaisir
Que mes yeux polissons s’amusaient à saisir,
Jusqu’à former eux-mêmes de brûlants cratères !
Nous étions seuls au monde et nul autre que nous
Ne savait ô combien une bouche charnue
Transporte et accroît l’éternité contenue
Dans nos bras enlacés tout autour de nos cous
Jamais, je n’ai vécu nuit plus folle, plus belle !
Comme un diadème, comme un fervent flambeau
Son souvenir brille, éblouissant, clair et beau ;
Malgré l’Amour parti, chaque instant me rappelle
Le parfum qu’a laissé sur la mienne, sa peau.
↜↝
© Yannig WaTeL ౼ 08 décembre 2014
↜↝