Plus haut que le ciel

845131091

J‘ai rêvé encore que, par un soir mystique :
Mon âme siamoise, ma sœur d’élection
Mêlant à l’or fluide un grand thème classique,
Changeait – sans y penser – en divine musique
Les mesures et signes d’une partition
Déployées comme des millions d’ailes, les notes
Que portait plus haut que le ciel son violon,
Moiraient les murmures doux et longs du salon ;
Vivaldi, Brahms, Mozart et Bach étaient nos hôtes !
On eût dit que, sortis d’un sommeil surhumain,
Un chaînon doré liant leurs doigts de lumière :
La Musique et l’Amour se tenaient par la main
Et qu’en la paix de l’Éden, pour la fois première,
Plus haut que le ciel, en fiançaille éphémère :
Un beau geste, un mot tendre, avaient un lendemain.

© Yannig WaTeL  18 janvier 2015

Publicités

14 réflexions sur “Plus haut que le ciel

  1. On se souvient pour toujours d’une mélodie que l’on a aimée, surtout associée à un moment heureux ou à une personne adorée… Et dans ce poème ainsi composé, les vers, comme tes rêves, rappellent ces doux instants en s’égrenant harmonieusement comme un chapelet musical… C’est que, la musique à l’égal de l’amour, procure souvent une certaine ivresse dont il est toujours difficile de sortir, et dont on ne veut pas forcément sortir 🙂

    Bises

    • Oui, en effet… Mais que devient le rêveur quand le rêve est fini ? 🙂
      Heureusement, j’ai encore quelques beaux rêves planqués sous l’oreiller et je prends bien soin de ne pas les écraser le soir, avec ma tête lourde des contrariétés de la journée !
      Merci pour le coup d’œil porté sur ce poème, Emma, merci pour ta fidélité à mes écrits.
      Bises

  2. La musique un thème cher à mon cœur; elle nous conduit dans des lieux éthérés et l’amour au 7ème ciel, deux jumeaux qui illuminent notre âme poétesse « les notes moiraient les murmures doux et longs du salon »très belle image; ce poème à lui seul est une musique qui éclate en feu d’artifice doré , pour refléter le ciel sur la terre. merci Yannig, belle et douce soirée- mireille

    • Merci beaucoup Mireille, pour ce regard plein de sensibilité déposé sur mes mots.
      Oui, les rêves sont des refuges où il fait bon se ressourcer, où la musique et l’amour s’épousent divinement.

      Amicales salutations

  3. tout d abord merci du passage dans mon humble blog
    je ne pourrais vivre sans musique
    au moment ou j écris ce com j écoute le boléro de Ravel
    un blog que je découvre
    sublime
    je vais le parcourir car amoureuse de la poésie et des mots
    amitié

  4. Bonjour Yannig et merci pour ce morceau de Vanessa May… Storm est mon morceau préféré mais je ne ferai pas la fine bouche avec celui que tu as choisi. J’aime lorsque les mots font corps avec un autre art, c’est comme s’il faisait l’amour…. La forme mise également m’émeut… tu te fais le chef d’orchestre 5, 4, 3, 2, 1… Bravo pour tout.
    Belle journée

    • Merci beaucoup Moun, je suis touché
      « Destiny » dégage une volupté profonde, une volupté qui s’apparie idéalement avec les effluves heureuses qui me montaient à l’âme dès lors que j’avais en pensée les mots du poème.
      Au plaisir de se lire encore, amicalement.

  5. Comme Rimbaud était surnommé » l’homme aux semelles de vent, Yannig je te nomme » le poète aux rêves de vent » tant ta poésie est aérienne, musicale, éthérée. Je suis et resterai une inconditionnelle lectrice et admiratrice non seulement de tes progrès sur la forme et la syntaxe, mais aussi et surtout pour la dimension émotionnelle de tes mots qui nous transportent. Ne change pas et si jamais ta muse s’absente quelquefois, dis-toi que c’est pour mieux se ressourcer afin de t’offrir le meilleur de ton inspiration.
    Bisamitié
    de Hélène

    • Tu veux dire que mes rêves, c’est du vent ? C’est ça ? 😛
      Ah, mais non, je te taquine ! 🙂
      La semelle de ses chaussures… Oui, c’est à peu près le rapport de grandeur entre ma petite personne et, comment il s’appelle déjà ? Rambo ? Ah oui : Rimbaud !

      Un immense MERCI pour le contenu fort apprécié et tellement encourageant de ton commentaire, Hélène.
      Donc, là j’attends que l’inspiration me revienne, j’avoue que l’attente me parait bien longue… Les muses sont vraiment expertes dans l’art… de se faire désirer ! Au moins autant que moi je suis expert dans l’art de me faire… Oublier !

      Porte-toi bien. Chaleureuses bibises

    • Merci de tout cœur, Flore, pour cet avis profondément touchant 🙂
      Oui, il suffit de peu parfois, pour que les rêves prennent sève : Que la Musique et l’Amour se prennent la main et se tiennent ferme…

Une impression, une pensée :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s