La décrire

54120194
Trouverai-je jamais les mots pour la décrire ?
Par les yeux du rêve seulement, contemplés :
Ses pommettes hautes ; son très rouge sourire,
Font un bel amalgame, aussitôt assemblés
À ses cheveux blonds ; à sa peau de nacre fine,
Où se confine une âme immensément divine
– Sous des airs délicats, de mystères peuplés –
Et du buste jusques aux jambes fuselées :
Très patiemment, des doigts d’orfèvres divins
Semblent avoir poli ses longs traits droits et fins,
D’ombres d’or autant que de clartés étoilées
Ah que ne suis-je vizir, prince ou bien émir !
J’aurais pu, dessus les étoffes potelées
D’un sofa, sous les plus doux baisers, l’endormir.
© Yannig WaTeL  14 mars 2015

.

Publicités

21 réflexions sur “La décrire

  1. Très joli poème…
    Il est de doux rêves… Voir au travers des tiens est troublant…

    La chanteuse est très belle, sa voix, les paroles également… Je ne suis pas fan de sa façon de chanter en revanche…

    Belle journée Yannig…

  2. Bonjour Yannig

    Que le rêve est doux et sensuel sous tes mots ; je n’ose imaginer la représentation photographique qui peuple tes nuits…
    Puisses-tu rêver d’une femme aimée et non d’une icône car le fantasme (ce n’est que mon avis) est si Douloureux au réveil.

    Excellent week-end et mes amitiés poétiqueS

    • Un grand et chaleureux merci, Moun, pour ton commentaire plein d’esprit
      J’ai failli intituler ce poème : « Mille-et-unième nuit sans dormir » !
      Puis finalement, j’ai opté pour la sobriété…
      Mes plus amicales pensées

    • Merci beaucoup Dany,
      J’ai nourri quelques doutes sur la qualité de ce poème, je trouve que la chute arrive de façon un peu trop abrupte, mais si tu me dis qu’il est « très bien écrit »… J’accepte !
      Amicales pensées

  3. Je ne suis pas femme pour croire au prince charmant…si bien qu’à mon avis tu devrais plutôt l’éveiller… mais ça c’est une autre histoire que j’en suis sûr ton superbe talent nous narrera une prochaine fois. amitiés épatées.

    • Merci beaucoup Pat,
      J’avoue que cette fois-ci, l’inspiration m’a souri et j’ai tout tenté pour lui rendre son beau sourire !
      En fait, je médite sur le thème de mon prochain poème, faire un peu moins sentimental et plus cérébral… Donc, je songe à écrire sur une horloge arrêtée, qui donne l’heure exacte 2 fois par jour, malgré tout…
      Amitiés amicales

    • Merci infiniment, Flore, pour ta présence et ta marque d’attention
      Je suis ravi que ce poème t’ait touchée, j’aimerais accompagner mon remerciement d’un joli bouquet de fleurs !
      Bisou doux

  4. Ces « ombres d’or » et « clartés étoilées » sont du plus bel effet dans la toile poétique d’où semble sortir ce modèle de tes rêves. Si elle t’apparaît, surtout retiens la, elle est si belle! Quelques alexandrins de bon aloi ont fait mon bonheur. Le travail de ton poème est remarquable. Najoua Belysel : joli choix !
    Bisous Yannig

    • Un immense merci Hélène, pour ton ressenti touchant et comme à ton habitude : élégant, pertinent et encourageant.
      Tu connais ma manière de procéder ! Une image, une vidéo et ensuite, j’élabore un poème pour l’insérer entre les 2 en essayant d’harmoniser l’ensemble de la meilleure façon possible !
      Mes plus amicales pensées

  5. Ta description est tellement parfaite qu’un peintre talentueux pourrait en faire aisément le portrait uniquement grâce à tes mots… Si le pouvoir de l’amour est grand, celui de l’imagination et des rêves l’est tout autant pour créer ou recréer une personne adorée… et lui donner vie peut-être tout comme Pygmalion l’a fait 😉

    Je trouve aussi que le style utilisé ici est très bien choisi : après tout, l’Amour et la Femme et tout ce qui gravite autour (passion, désir, beauté…) méritent bien tout cela 🙂

    Mes amitiés Yannig…

    • Entre le virtuel et le réel, il y a toujours derrière la poésie… Une muse cachée qui bonifie le trait, apporte une certaine ampleur à l’ensemble !
      Merci beaucoup Emma, si le style te plait c’est parfait, parce que je n’étais sûr de rien.
      bises

  6. Que de délicatesse dans le regard , qui donne envie d’être caressée du bout des doigts…mon âme l’est ….c’est beau et riche d’émotions ! amicalement mireille

    • Mireille, moi qui ai cherché à la dénuder sans lui ôter ses vêtements, ton analyse me comble ! Une caresse du regard, une caresse qui atteint directement l’âme : c’est exactement ce que je voulais exprimer.
      Un grand merci pour cette visite, avec mes plus amicales salutations.

  7. Visiteuse curieuse suite à votre visite chez moi, je découvre de beaux textes.
    Celui-ci me touche particulièrement, allez savoir pourquoi! La magie des mots et de la poésie certainement… Mais laissez-moi vous dire que nul besoin d’être vizir, prince ou bien émir: la qualité de vos écrits aurait suffit, j’en suis certaine :-).
    Bonne continuation.
    Minsky

    • C’est avec une joie immense, Minsky, que je découvre l’avis déposé ici. C’est un réel plaisir que de me rendre compte que ma poésie puisse plaire autant, merci infiniment, comptant bien que ce plaisir soit renouvelé.

      Amicalement.

Une impression, une pensée :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s