L’éveil

1225401

Une âme s’éveille, nouvelle, au jour tombant
Et dans la nuit qui vient, ô vision coutumière :
Qu’il est beau de voir, drapés d’ombre et de lumière,
Les nuages dorés se fondre au soir flambant !
Sur l’herbeux bocage, le Printemps vient d’éclore ;
Et même s’il vente et qu’il pleut à verse, Avril
– Mois des renaissances – a recouvert d’un fil
Sa nudité, parée des splendeurs d’or de Flore
Sur les grands parterres, tout est scintillement !
Découpés en guipures et fines dentelles,
Les rais lunaires deviennent des cascatelles
Où l’eau s’arpège en babil et chuchillement
De partout, un parfum monte, fauve et sauvage :
C’est la Vie qui jaillit, des orients aux couchants ;
Ô vastes chefs-d’œuvre d’églogues et de chants !
On se croit approcher de la fin d’un veuvage.

© Yannig WaTeL  01 avril 2015

.

16 réflexions sur “L’éveil

  1. Joli… Dame nature revêt ses plus beaux atours pour fêter la naissance d’une nouvelle aube colorée … Danse à l’horizon la lumière d’un jour nouveau…

    • Merci infiniment, Flore,
      j’aurais été fier d’être l’auteur de ton adorable commentaire, ton ressenti et tes mots de grande sensibilité me mettent la tête au firmament !
      Bisou

  2. Bonjour Yannig,
    C’est vrai que la nuit nous offre une autre vision des beautés que le jour a dévoilées ; quand la lumière vient caresser la verdure en jouant d’ombres et de lumières tamisées voire orangées, quand les fleurs se referment et laissent l’imagination galoper, quand un doux soleil couchant nous caresse le visage nous promettant un jour nouveau plein d’espérances et de chaleur… ce sont des petits bonheurs qui ne se refusent pas.

    Une bien jolie ode au printemps que tu nous offres et je t’en remercie.

    Belle journée et que ce jour te sourie.

  3. Un éveil qui me réveille avec un bien joli bouquet de printemps, des fleurs de poésie éclosent d’une plume qui chante à l’oreille des oiseaux.
    Que demander de plus charmant en ce début d’Avril ? Rien, lire de si douces compositions suffisent à me donner le sourire pour la journée 🙂
    Merci Yannig.
    Bises

    • Hélène, me dire que mes mots peuvent faire du bien, voilà un compliment que je prends de très bon cœur !
      Nouvelle définition de la poésie : bien-être que l’on se partage ! 🙂
      Merci 1 000 fois pour le passage par ici, chaleureuses bibises

  4. Bel éloge au printemps que nous attendons tous avec impatience. Le derniers vers m’a fait sourire .. des images bien colorées tout au long de ce texte qui m’emmène sur les rivages d’une saison meilleure.

    • Merci beaucoup Sedna,
      Je suis ravi de t’avoir donné le sourire 🙂
      Oui, c’est ça : ouvrons la fenêtre pour mieux écouter le doux babil des jolies bêtes à plumes et partons « sur les rivages d’une saison meilleure » !
      Amicalement

  5. « La saison de la renaissance » : cette expression prend réellement tout son sens ici… La beauté, et particulièrement la beauté de la nature, comme celle que tu décris avec ses lumières et ses odeurs particulières, est toujours une invitation à la contemplation et à la méditation… Et ce printemps que tu évoques, dans le soir qui tombe, est une invitation à ressentir tout ce qui nous entoure et aussi que tout est possible, et surtout le meilleur…
    Avec ta poésie, cette saison apparaît plus merveilleuse que jamais 🙂

    Mes amitiés Yannig

    • Merci infiniment, Emma, tes mots me caressent les yeux et me chauffent le cœur.
      Merci infiniment pour ton enthousiasme !
      Comme quoi, les 4 saisons c’est un peu comme l’amour : on croit que tout a déjà été dit mais, le sujet fait l’effet d’une source intarissable.
      Amicales pensées

  6. Quelle belle ode au printemps paré comme une femme qui s’offre au poète!se laisser faire aux douceurs féminines , des parfums et des douceurs humides aujourd’hui, et accueillir dans son cœur cet élan d’amour de Dame nature!belle soirée Yannig, avec toute mon amitié. mireille

    • Un immense merci, Mireille, pour tes mots gorgés de soleil et de cette précieuse sève qu’ont les esprits éveillés, merci d’être venue partager mon goût immodéré pour cette Nature toujours en effervescence, avec ta grande sensibilité et ton incommensurable force émotionnelle.
      Mes plus chaleureuses salutations

  7. Tes mots sont enchanteurs Yannig…
    Ta vie doit être magnifique si tu vois tout de manière aussi poétique…
    Le printemps… La vie qui renaît et avec elle tous les espoirs…
    Belle journée Yannig…

    • Merci infiniment, Val, pour ton ressenti plein d’affinités avec ce que j’ai voulu exprimer.
      Tu le sais aussi bien que moi, « les gens du Nord ont dans le cœur le soleil qu’ils n’ont pas dehors »…
      J’ai écrit une suite à ce poème, programmée pour demain soir…
      Chaleureuses pensées

Une impression, une pensée :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s