La nostalgie, souvent…

821043

crédit image : juliendouvier.tumblr.com

২ටැ
"La musique souvent me prend comme une mer"  Charles Baudelaire
২ටැ
En un coin de ma chambre, il est une commode
Dans laquelle, un album photos (gardé secret)
Immortalise un homme au charme très discret :
Cheveux mi-longs et vêtements passés de mode
Fixé, le Souvenir de mes plus jeunes ans
S’y repose – à jamais imprimé dans la glace
D’un papier calandré – flou et vague en surface
Mais, en profondeur pareil aux grands océans
Lorsque tout me fait mal, que le regret me gagne :
Sachant combien à l’âme il m’octroie de douceur,
Je parle et confie tout ce que j’ai sur le cœur
À ce bout de Moi qui, chaque instant, m’accompagne
Et plus rien ne me vient de fâcheux ou d’amer !
Reste l’écho, berceur, d’une ancienne musique
Qui me fait au moral un bien presque physique :
La nostalgie, souvent, me prend comme une mer.
২ටැ
© Yannig WaTeL  11 avril 2015
২ටැ
.

14 réflexions sur “La nostalgie, souvent…

  1. Notre jeunesse se cache dans nos albums de photos. Je n’ose plus les ouvrir, tellement de mes proches ne sont plus là. Encore plus dur avec des vidéos mais ton texte est très beau et la référence à Baudelaire me plaît bien..

    • Sedna, si mon poème (j’y tiens, c’est un poème…) a généré des émotions aussi intenses à la lecture que celles qui m’ont poussé à écrire, j’aurai atteint le résultat espéré !
      Merci

  2. Pour les marins et pour les hommes en général (avec un petit h), la mer est très souvent comparée à une femme dans tout ce qu’elle a, à la fois d’attirant et d’effrayant aussi… et ces souvenirs lointains qui reviennent en mémoire, en flux et reflux comme la mer, semblent avoir ce charme pénétrant et mélancolique quoi qu’empreint de douceur, de ces femmes que tout jeune encore, tu as aimées… La nostalgie te prend comme une mer, mais à travers tes mots, on sent que la mer s’est calmée et qu’aux tumultes passés ont succédé le calme et la sérénité…
    En tout cas, c’est un poème superbe, magnifiquement illustré et avec une chanson d’accompagnement tout à fait appropriée 🙂

    Mes amitiés Yannig

    • Je ne sais pas quoi répondre, Emma, je suis tellement ému !
      Ce n’est pas aisé d’écrire sur soi-même avec juste ce qu’il faut de détails mais tu as bien compris que « un homme » c’est de Moi dont je parle !
      Tu as admirablement surfé sur mes petites vagues de sensibilité, c’est un réel bonheur de voir à quel point tu as su déchiffrer le sens profond de ce poème.
      Merci beaucoup. Amicales pensées

  3. Bonjour Yannig, j’ai lu et relu, rien à dire sur le poème bien évidemment mais une phrase lancinante me parlait et me disait « Quelle chance de pouvoir trouver le bonheur dans des photos jaunies ! » J’imagine combien on se sent rasséréné après une petite nostalgie qui sourit comme je comprends qu’elle puisse permettre de mettre un pied devant l’autre au présent et permettre de trracer les pointillés de l’avenir…

    Bravo pour ce poème intimiste sans mièvrerie… c’est un exercice difficile et tu t’en es bien sorti.

    Belle journée et toutes mes pensées t’accompagnent.

    • Merci de tout cœur, Moun, pour ton regard émouvant de sincérité sur mes mots.
      En parlant de mes vieilles photos jaunies : celle qui me tient le plus à cœur et que je conserve précieusement comme une sainte relique, a été prise par Monsieur Nadar en personne, le jour de mon baptême. Je suis sur les genoux de Marcel Proust, mon parrain. 😉
      Non, c’était à une époque pas si lointaine, un peu avant l’avènement du numérique, pendant l’âge d’or de l’argentique !

      Mes plus chaleureuses bibises

  4. Regrets, âmes, douceur, cœur… Nostalgie ! Des mots qui me parlent, des mots que j’aime (non, pas regret !) qui peuvent envoyer du positif comme du négatif… Mais comme tu les manies avec délicatesse Yannig, ils sont chez toi toujours signe de tendresse… Et te lire est toujours chaleureux et bénéfique…

    • Val, je suis flatté venant de toi qui sait si bien mettre en mots les émotions… Tu as réussi à faire palpiter mon cœur, qui n’attendait que cela ! 😉
      Plus sérieusement… Ravi que ta belle sensibilité ait apprécié, Val. Je t’adresse un immense merci pour ta lecture et tes mots, qui me mettent en joie.
      Amicales pensées

  5. Bonjour Yannig,
    Suite à ton passage sur mon blog de poésies, je suis ravie de découvrir à mon tour tes écrits.
    En parcourant quelques-unes de tes pages j’ai pu remarquer à quel point tu laisses parler ton cœur, sans forcément rechercher les effets de style. Tu écris d’ailleurs toi-même ne pas être axé sur la prosodie et je ne puis que m’associer à ce choix. Moi-même n’ai jamais appris à écrire en vers. Les mots me viennent spontanément et le lecteur le perçoit aisément.
    Bien loin, bien sûr, de ne pas apprécier les poèmes de ceux qui ont opté pour un choix différent d’écriture, pour moi l’inspiration est avant tout (comme le titre de l’un de mes poèmes l’exprime) « La poésie émoi ». Pourquoi vouloir prendre une orientation qui va a contrario de nos ressentis ?
    Ainsi, laisse toi bercer par la mer que tu évoques en ce poème sur fond de nostalgie. Sur ces doucereuses vagues ton cœur guide ta plume et ton esprit s’apaise… Ton écrit est très touchant.

    Je t’ai placé dans mes liens et viendrai te visiter le plus régulièrement possible.
    Bravo et bonne continuation.
    Amicalement,
    Cathy.

    • Les mystères de la création littéraire prennent bien des chemins et je suis sincèrement ravi que les nôtres se croisent, Cathy !
      Malgré tout, j’ai pris le parti de me discipliner dans mon écriture, j’essaie de dépoussiérer les meubles sans trop casser de bibelots…
      Merci pour ce retour positif, qui résonne en moi et me touche, Cathy, je suis heureux de ton plaisir à découvrir ma poésie « libérée conservatrice ».
      Mes plus chaleureuses salutations.

Une impression, une pensée :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s