Guinguette de la Marine

580192⊆⊇
Nous chantons, tous les soirs (unissant nos clameurs)
Pour faire guincher les amoureux en goguette,
Dans les joyeux flonflons d’une simple guinguette
Où fringants matelots (les bras chargés de fleurs)
Sollicitent gaiement de jolies jouvencelles
Aux yeux pleins de candeur autant que d’étincelles
Et sitôt que tournoient en riant les danseurs,
Nous n’avons (comme dans tous les bals de la Terre)
Autour de nous ni pleurs, ni souffrance, ni guerre :
Mélanges de parfums, d’haleines, de sueurs
Et sons d’accordéon (c’est chose quotidienne)
Jusqu’aux aurores, vont. Et qu’à cela ne tienne !
Bons vivants, gais lurons, joyeux drilles, noceurs
– Ayant bu l’amour et la vie jusqu’à l’ivresse –
Se joignent tous les soirs (soirs de vive allégresse)
En d’aimables façons, au cortège des cœurs.
⊆⊇
© Yannig WaTeL 14 juin 2015
⊆⊇
.