Guinguette de la Marine

580192⊆⊇
Nous chantons, tous les soirs (unissant nos clameurs)
Pour faire guincher les amoureux en goguette,
Dans les joyeux flonflons d’une simple guinguette
Où fringants matelots (les bras chargés de fleurs)
Sollicitent gaiement de jolies jouvencelles
Aux yeux pleins de candeur autant que d’étincelles
Et sitôt que tournoient en riant les danseurs,
Nous n’avons (comme dans tous les bals de la Terre)
Autour de nous ni pleurs, ni souffrance, ni guerre :
Mélanges de parfums, d’haleines, de sueurs
Et sons d’accordéon (c’est chose quotidienne)
Jusqu’aux aurores, vont. Et qu’à cela ne tienne !
Bons vivants, gais lurons, joyeux drilles, noceurs
– Ayant bu l’amour et la vie jusqu’à l’ivresse –
Se joignent tous les soirs (soirs de vive allégresse)
En d’aimables façons, au cortège des cœurs.
⊆⊇
© Yannig WaTeL 14 juin 2015
⊆⊇
.

Publicités

10 réflexions sur “Guinguette de la Marine

    • Oui, ma poésie est passée par d’étranges détours sur ce coup-là ! Pour une fois, c’est léger, ça chantonne, mais j’avais envie de faire style… Chanson pour « sous la douche » ! Tant-mieux si ça plait… Par contre, pas de mise en voix de prévue, je chante comme une casserole !

      Merci d’avoir fait le détour par ici, Pat.
      A +

  1. Parfois il fait bon d’oublier les soucis… guinguette où pour une soirée la musique et la danse se pose sur les rives de l’âme pour y glisser un peu de soleil… Un sourire à écouter la vidéo… Gros bisous Yannig

    • Merci beaucoup Flore, je suis réellement ému par ton regard sensible sur mes rimes, ça me fait chaud au cœur.
      Et… Dis-moi-pas que tu m’as reconnu dans la vidéo ! 😉 Grrrr ! Saperlipopette !

      Des chaleureux bisous, Flore, avec un gros bouquet de fleurs.

  2. Un poème plein de légèreté et de fraîcheur qui nous rappelle que l’été approche à grands pas…

    Mes amitiés Yannig

    • Oui, dimanche 21 juin = l’été + la fête des pères + la fête de la musique… Tout ça le même jour ! Je crois que je vais craaaaaqqqquer ! Je vais encore être furrrrraxxx avec toute cette bonhomie ambiante ! Rien que d’y penser, ça me rend tout ronchonchon !!!
      🙂
      Amitiés amicales

  3. J’ai vu les couleurs, les images, les instants arrachés au temps qui passe.
    Ils sont à eux, ces futurs souvenirs, à ces gens heureux qui oublient le temps d’une soirée.

    Merci de la lecture.

    Fabien.

    • Je vous remercie sincèrement, Fabien, d’avoir lu et apprécié.
      Merci à votre esprit imaginatif d’avoir ressenti l’esprit un peu « bouffe » de cette facétie poétique.
      Amical salut

Les commentaires sont fermés.