Féerique fleuraison

824671ℑ√

"Et l’innocence en paix dort au bord de la vie"  Albert Samain

ℑ√

Derrière elle laissant fards et raffinement,
Fraîche infiniment et claire comme l’eau pure :
Sur la paix du jardin (sur toute la Nature)
La nuit enfin descend, tombe divinement !
Sur la paix du chemin, dans l’ombre, d’arbre en arbre :
Grand pavois, la Lune au frontispice du ciel
Étale ses tons chauds d’ambre, d’or et de miel
Et couche des reflets sur le perron de marbre
Voici l’heure blonde où : pâle, décru, soumis,
Le Soleil s’alanguit, meurt d’extase, se pâme ;
Et c’est assez pour croire un peu qu’au bord de l’âme
Tout doucement, vient le lent silence promis !
Portes et fenêtres puis persiennes fermées,
On n’entend plus dès lors, que le tictacquement
(Imitant d’un cœur le tranquille battement)
De l’horloge, mêlé aux calmes voix aimées
Étoilée, à grands pas vient la nuit ! La maison
– Quiète obscurément du repos qui commence –
S’apprête aux rêves bleus que l’esprit ensemence :
Rêves d’innocente et féerique fleuraison.
ℑ√
© Yannig WaTeL 04 juillet 2015
ℑ√

.