Infirmière (version tout public)

106971..ᦛ..
Connaissez-vous celle qui me sert d’infirmière ?
Chez elle, je viens mettre un baume à mes douleurs,
M’enivrer de parfums, de musique et de fleurs ;
Je respire à longs traits l’air pur et la lumière
Puis, tout haut je fais un rêve profane, un vœu,
En pressant sur mon cœur sa poitrine ingénue :
(Fût-ce une promesse non encore tenue)
De prolonger ma vie avec la sienne, un peu !
C’est ainsi qu’attendrie, indulgente et sensible
À mes aveux tremblants tout baignés de mes pleurs :
Elle apaise, par un baiser seul, mes malheurs !

Le reste n’est rien quand l’amour peut l’impossible.
..ᦛ..
© Yannig WaTeL 27 juillet 2015
..ᦛ..

.

Publicités