Crépuscules ambrés de septembre

crédit image : juliendouvier.tumblr.com

crédit image : juliendouvier.tumblr.com

🍂
Ô les frêles parfums, quand septembre s’effeuille
Pour fêter le retour de l’arrière-saison
Et qu’au jour déclinant, la forêt se recueille,
Émergeant à demi d’une étrange oraison !
Tous les reflets du ciel, comme dans un beau rêve,
Tamisent leurs contours dans le pourpre et les ors ;
Ô l’ardente langueur, qui fomente et s’élève
En dentelle d’ombres, des irréels décors !
C’est l’été qui s’enfuit à grandes enjambées,
Puis laisse l’automne chamarrer leurs couleurs
Aux hautes frondaisons, splendidement nimbées
De teintes d’incendie et d’exquises pâleurs
Mais ô les jours confus ; ces feux crépusculaires
Propageant sur nos cœurs mille peurs de mourir !
Érables, marronniers, colosses séculaires,
Bientôt seront nus et vont tantôt dépérir.
🍂
© Yannig WaTeL 20 septembre 2015
🍂
.