Suivre l’eau

548104-≅-
"La mer est infinie et mes rêves sont fous"  Jean de La Ville de Mirmont
-≅-
Un seul désir m’assaille et m’occupe, en tous lieux,
En tous temps, de prendre la poudre d’escampette,
Filer à l’anglaise – sans tambour ni trompette –
Vers un havre d’airain (un pays moins pluvieux) !
Un seul désir (quand, seul de corps et d’esprit, j’erre)
M’accompagne, avec de très lents gestes dansants :
N’est-il pas, me dis-je, de ciels plus ravissants
Et refuge plus sûr, qu’un lointain bout de terre
D’origine insulaire, au pôle, à l’équateur ?
Captée comme en des rets d’azur océanique,
J’en devine l’odeur ; ô île volcanique !
Là-bas, sont le mystère et le cadre enchanteur
Là-bas, ce que la nuit recèle entre ses voiles
Ne saurait contrarier mes rêves les plus fous !
J’ai haute ardeur, malgré les multiples remous,
À suivre l’eau et j’ai, plein les yeux, des étoiles.
-≅-
© Yannig WaTeL 04 novembre 2015
-≅-
.

Publicités