Au bord de l’eau tranquille, enfin…

852202.gif

⟣⟢
crédit image : juliendouvier.tumblr.com
⟣⟢
Au bord de l’eau tranquille, enfin, le vent se tait !
Sous le firmament où les heures, suspendues,
Retiennent un peu plus le bruit que la vie fait :
Assis, rêveur, je pense à mes amours perdues
À chaque instant plus fort, le silence installé
S’approprie peu à peu les bien-aimés rivages ;
L’étendue calme semble un miroir constellé,
Tant le flot, transparent, est fertile en images !
Tout d’un coup, j’y revois les terrasses en fleurs ;
Puis voilà que je chante et que je vocalise,
– Entraîné dans un songe aux multiples lueurs –
Tandis que minuit sonne au clocher de l’église !
C’est ainsi que je fuis, vers un monde infini
Où vivent les reflets (d’un éclat magnifique)
De mes jeunes années, ô temps chaste et béni !
Pris d’extase, je dors, d’un sommeil séraphique.
⟣⟢
© Yannig WaTeL 08 janvier 2016
⟣⟢

.

.

Publicités