En parfait Romantique

812125

🕁🕁🕁

🕮

Ne me pleurez pas, vous, qui exécrez la Mort !

C'est un soir un peu triste, un morne soir de pluie
Où mon corps, délivré, semble un Juste qui dort
Dans des limbes d'oubli (parce que tout s'oublie)

Et c'est le soir choisi pour franchir le grand pas
Vers l’infini des temps, l'infini de l'espace ;
Quitter (couronne au front) l'affreux monde d'en-bas
Pour l'Empyrée céleste, où je dois prendre place !

Très haut, très loin, sans peur, je pars (couronne au front)
— Pâli déjà, mais ceint de fleurs fraîches décloses —
Vers la Sphère suprême où les âmes s'en vont,
Pour sonder le secret long des métempsycoses

Car mon cœur (tour à tour avide et sans pitié)
Qui défaillait d'ennui après tant de silence,
— Ne sachant ni aimer ni souffrir à moitié —
Achève de périr dans une somnolence...

Mais l'amour ne meurt pas ; il se cabre, insoumis
Tel que je le fus quand, poète en dissidences,
Je traçais pour moi-même et pour quelques amis :
Des chamarrages fous de vœux et confidences !

Oui, fou je devais être, à croire jusqu'au bout 
Que mes vers me vaudraient posthume renommée ! 
Cela fut vain, bien sûr... Le Temps efface tout 
Quand la Plume produit une torche enflammée ! 

C'est pourquoi, chers lecteurs, je m'en vais à pas lents, 
Sans nul autre dessein (quoi qu'on en puisse dire) 
Que d'offrir en partage humbles dons et talents ; 
Ce n'est pas le moment de pleurer, mais de lire ! 

À vous, qui me saviez absorbé tout entier 
Par ma foi naïve, et tout à ma destinée : 
— Tout ceci n'est plus rien, n'ayant pas d'héritier ! — 

Je dédie ce recueil ; mon œuvre est terminée.
 
🕮

🕁🕁🕁

© Yannig WaTeL 02 mai 2016

🕁🕁🕁

.

.
Publicités

À quoi bon

239807

᠅᠅᠅
À quoi bon rechercher les éblouissements,
Convoiter le beau style et la rime parfaite…
Sans les vivats, bravos et applaudissements ?
Le triomphe est manqué ; saluez ma défaite !
᠅᠅᠅
© Yannig WaTeL 08 avril 2016
᠅᠅᠅
.

 

.

Sustentation

35016.gif


Sonnet composé en duo avec Hélène (Cristale) Landevennec

Le vent souffle et resouffle au-dessus des coteaux ;
Nous aurions moins froid tout nus sur la banquise !
Trop rude est le noroît ; vivement l’heure exquise
De nous soustraire aux gants, bonnets et lourds manteaux !
La neige a recouvert masures et châteaux
Mais, en bas du vallon nous attend la Marquise
Pour fêter l’An Nouveau car la dame, conquise
Par nos sonnets, nous ouvre et tours et chapiteaux !
Bénis soient le domaine et celle qui l’habite ;
Misanthrope elle n’est, pas plus que cénobite !
Mets soignés et liqueurs composent le menu…
Une fois sustentés : « Il gèle et fait nuit noire ! »
Disons-nous à minuit, d’un air très convenu…
— « Restez ! Des draps sont chauds dessous la bassinoire. »
© Yannig WaTeL / Hélène Landevennec 31 décembre 2015

.

201601

Mes chères lectrices, mes chers lecteurs,
Je ne pouvais pas laisser 2015 s’achever sans vous remercier chaleureusement de votre présence, tout au long de l’année écoulée, sur cet espace de création littéraire.
Je veux donc que vous sachiez combien l’intérêt que vous portez à ma poésie, ainsi que vos encouragements, me sont précieux et qu’ils sont appréciés à leur juste valeur !
Alors, de la façon la plus traditionnelle qui soit mais, le plus sincèrement du monde, je vous souhaite une : Bonne et heureuse année 2016 !
Que cette nouvelle année vous garde toutes et tous en bonne santé, que l’année qui vient soit pour vous et vos proches une excellente année, remplie de bonheur, d’amour et de réussite.

 .

L’une s’en va, une autre vient

414433

Deux-Mille-Quinze sonne à la porte ;
Tant-mieux, quelqu’un lui répond !
Voyons un peu ce qu’elle nous apporte,
Espérons qu’elle aura le cœur bon :
« Que bonheur et joie nous inonde
Puis, sur la misère un trait tiré ;
Justice et paix enfin dans le Monde » ?
Tempérez donc cet optimisme démesuré !
Soit ! À chaque St-Sylvestre, c’est l’usage
D’accueillir avec ferveur le changement ;
Jour de l’An venu, c’est un autre visage
Et pourtant rien ne change, finalement !
Mais on peut rêver, croire en l’impossible !
Commençons par prendre la vie du bon côté :
Déplaçons les montagnes ; rendons accessible
La réussite et faisons preuve de bonté !
Ah ! En période de crise, des étrennes ?
Au diable coutumes, us et traditions !
Plus précieux seront : les vœux pérennes,
Les sincères et franches résolutions
À vous tous donc, avant que la fête commence,
Je m’en voudrais de n’avoir souhaité
Après le réveillon copieux et l’opulence :
Une heureuse année et une bonne santé.
© Yannig WaTeL – 31 décembre 2014
.

Aux poètes en herbe

85065

.
Cet espace de partage est ouvert à tout le monde, soyez les bienvenus !
Oui, pénétrer dans ce blog, c’est un peu comme ouvrir une porte sur un univers dont le cœur et l’âme ne battent que pour leurs différentes façons d’entrevoir les richesses de la vie !
Ici, pas de méthode miracle pour faire perdre 25 kilos à Loana !
Ici, pas d’articles à sensation sur Paris Hilton et sa vie dissolue !
Ici, pas de révélations qui feraient trembler le locataire de la Maison Blanche !
C’est le blog d’un créateur de poèmes, un artisan de la rime.
Je ne suis pas vraiment expert en prosodie classique, j’écris une poésie dont le qualificatif idéal serait « conformiste informelle » sans autres prétentions que de ne pas être trop ennuyeuse et de donner matière à quelques causeries poétiques.

.

90410227_p.

Tous les poèmes publiés dans ce weblog sont ma propriété exclusive et sont de ce fait légalement protégés par :
Article L335-2 de la Loi n°2007-1544 du 29 octobre 2007 relative au Code de la propriété intellectuelle régissant la propriété littéraire et artistique.
Toute reproduction – même partielle – sur un support électronique ou papier quel qu’il soit, est interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

.

85217384_p

Sachez donc, poètes en herbe, que ma poésie… Je ne la donne pas pour rien, je la vends très cher !
En outre, des vidéos d’artistes que je tiens en très haute estime ainsi que des images trouvées sur le net agrémentent mes écrits, plutôt que des passements de papier doré, difficiles à réaliser sur un support dématérialisé. Ces ornements seront peut-être considérés par certains comme n’étant pas essentiels à l’œuvre, mais j’ai jugé utile d’augmenter la qualité de l’ensemble, de l’embellir et le rendre plus agréable, par des apports extérieurs. Et puis, cela pourrait faire un cadeau de bienvenue bien sympa pour chaque nouveau lecteur ! Non ?
Je vous souhaite d’agréables lectures ; surtout n’hésitez-pas à me faire part de vos impressions concernant le contenu des messages publiés, par le biais d’un commentairej’accepte toute critique, surtout si elle est constructive – du moment que son auteur sache faire preuve de tact et de discernement.
Vous pouvez également recommander ce blog et le promouvoir. Je compte sur vous !

.

355220

786451